Marché des Makerz

Villette Makerz lance pour une seconde édition, son Marché de Noël des Makerz dans lequel vous retrouverez les acteurs du mouvement makers. Qu’ils soient pionniers ou émergents, ces créateurs vous présenteront leur vision du « Faire » dans le domaine de l’artisanat, du graphisme, des objets connectés, du design de mode, etc. 


Espace boutique - Marché des Makerz première édition.
Marché des Makerz

Le Marché des Makerz est un projet né pour la dernière biennale des métiers d’arts de Pantin. C’est un vrai paradigme pour le mouvement maker, qui trouve alors son tiers-lieu de réunion du faire et du savoir faire artisanal, distribué localement.

Espace boutique - Marché des Makerz seconde édition.
Deuxième édition de notre Marché des Makerz

Une année s’est écoulée depuis que Villette Makerz a investi la Folie des Merveilles du Parc de la Villette. Pour célébrer celle-ci, nous vous proposons une triple exposition qui met à l’honneur les nouvelles manières de penser le design et la création locale. C’est dans ce cadre de nos “1 an 3 expos” que se déroule cette seconde édition de notre Marché des Makerz. On y retrouve des créations made in France, issues de différents fablabs franciliens. Panorama des possibles, en ce qui concerne la fabrication locale, avec des outils partagés, c’est aussi l’occasion de proposer cet espace comme une plateforme de mise en avant pour le mouvement maker, réunissant en un seul lieu, les créations de toute l’Île-de-France.

Venez découvrir le savoir faire de nos Makerz 
Ouverture de la boutique en semaine :

de 17h à 19h

 

Ouverture de la boutique le week-end :

de 14h à 19h

 

Zoom sur : Valentin Bony

Coucou Valentin, je peux avoir une description twitter de toi ?

Valentin Bony, Designer Produit formé à l’E.S.A.D d’Orleans. Né et résident en banlieue parisienne, je revendique une démarche sociale dans mes réalisations et projets.

Qu’est-ce qui t’a poussé à la création ? Et comment crées-tu aujourd’hui ?

C’est mon cousin, Mario Picardo, artiste peintre qui m’a amené sur cette voie. À la base, je dessinais beaucoup, et je souhaitais exploité cette passion dans un métier créatif.  Le design a su concilier mes compétences, mes envies, j’y ai découvert un monde passionnant avec un vrai pouvoir d’action. Depuis, le dessin est resté un moteur dans mon processus créatif. Il reste ce qu’il y a de plus naturel pour m’exprimer. Mais maintenant le passage au volume, à la matière, est essentiel. J’essaye de plus en plus d’intégrer la modélisations 3D pour m’exprimer. À mon avis, la modélisation sur ordinateur est uniquement utilisée pour réaliser un projet déjà complètement terminé, figé. Je pense qu’il est intéressant de l’intégrer dans une démarche plus « plastique », au même titre que le travail de maquette. 

Qu’est-ce qui t’a plu dans l’appel à créations Nouvelles Vies 2 ?

J’ai déjà exploré la création par l’upcyling lors de mon projet de diplôme. Mais mes objets produits était destinés à l’espace public, avec Nouvelles Vies 2, je voulais créer des objets domestiques. La Réserve des Arts fut également une très bonne découverte. 

“Luminaires Frankenstein”, tu as l’air d’avoir une approche scientifique dans ta démarche créatrice…

Lorsque j’étais au lycée, je me destinais à des études scientifiques. Je pensais que je finirais ingénieur dans l’armée (je suis fasciné par l’univers militaire) ! Je suppose que ce côté pragmatique et rigoureux du monde scientifique me suis encore un peu dans mes réalisations… 

Valentin Bony, Luminaire Frankenstein ©
Qu’est-ce qui t’inspire ?  
Je suis plus inspiré par l’étude de la sociologie, l’ethnologie et les sciences sociales que par le design. En ce moment je suis en train de lire La pensée sauvage  de Claude Lévi-Strauss. C’est notre expérience de vie et la connaissance des relations humaines qui donne un design pertinent, ancré dans son époque.
 
Pour ce qui est des références plastiques, je me sens proche de Joep Van Lieshout (AVL), ou encore Andrea Branzi, et tout le mouvement radical italien de la fin des années 60 en général.

Les luminaires Frankenstein sont une volonté d’assortir différents matériaux que tout semble opposer. Le carton, le cuir et l’acier sont ici assemblés pour composer un objet qui joue sur les sensibilités. Tantôt rugueux, tantôt doux, tantôt froid et tantôt chaud, ces matières hétérogènes s’assemblent au service d’un nouvel usage. La qualité plastique et formelle originale des matériaux sont préservées au maximum. D’univers différents, ces objets créent ici des pièces imparfaites, aux allures rafistolés et pourtant stable et cohérentes. En somme, des objets profondément humain…

Exposition-vente : Nouvelles Vies 2

Imaginé par Villette Makerz, en association avec l’exposition Nouvelles vies et La Réserve des arts, Nouvelles Vies 2 est une exposition-vente se déroulant du 23 novembre 2017 au 16 février 2018 à Villette Makerz dans le parc de la Villette.

Nouvelles Vies 2 est née d’une réflexion suscitée par une remarque entendue à la Réserve des arts : « on vient souvent ici chercher des matériaux pour un projet et on repart souvent avec des matériaux pour un autre projet ». Pour quelles raisons ? Est-ce pour la diversité, l’originalité ou la qualité des matériaux ? Est-ce que cela tient à leur premier usage ? A la durée de leur disponibilité ? Sûrement un peu de tout cela à la fois, et c’est pour cela que la création en upcycling est un processus créatif si particulier. 

Matériaux séléctionnés à la Réserve des arts

Cette exposition d’œuvres originales s’attache à mettre en valeur une double particularité de la création en upcycling et en réemploi dans le design : d’une part, la rencontre féconde entre des matériaux qui tombent sous la main du Designer et des idées d’usages qu’il murissait. Et d’autre part, des pièces qui se pensent comme des mini séries issues d’un gisement de matière volatile.

“Afin d’inscrire l’up-cycling et le réemploi dans une pratique au devenir quotidien, Villette Makerz a proposé un appel à création original pour composer une Collection Nouvelles Vies Design Hiver 2017 faite par des designers émergents et des designers éphémères.”

La préparation s’est déroulée en trois sessions espacées d’un mois afin de bénéficier de gisements de ressources très variés et changeants (mousse, papier peint, cuir, métal, bois, cartons…) à l’Entrepôt de La Réserve des Arts. Chaque session de deux semaines comprenait le sourcing des matériaux, la réalisation des esquisses, la sélection des projets, et la fabrication des objets avec la possibilité de bénéficier pour les candidats retenus des ateliers et des expertises de la Réserve des Arts et de Villette Makerz. 

“L’art de réemployer faisant autant appel aux propriétés des matériaux qu’aux technologies et outillages du XXIème siècle, les participants étaient invités à mêler les disciplines pour repenser les modes de création, pour inventer de nouveaux objets, et pour contribuer à préfigurer des industries locales du réemploi.”

Outre la qualité des œuvres présentées, nous souhaitions mettre en avant le processus créatif contraint que les participants ont suivis : un gisement de matière fini comme origine d’un projet devant être conçu et réalisé rapidement. Certaines créations sont des produits uniques, d’autres font parties d’une série pré existantes ou de séries à venir, d’autres sont des prototypes. Ces derniers traduisent la prise de risque des candidats en relation avec la maturité de leur pratique, et l’apprentissage qu’ils en retirent. Elles contiennent cependant toutes plus de 70 % de matériaux recyclés issus de La Réserve des Arts.

Exposition-vente : du 23/11 au 16/02

Horaires : du lundi au vendredi de 17h à 19h // du samedi au dimanche de 14h à 19h

Datapics par [ao] creative studio

Camille Coulivrant et Line Carné à l’origine du studio de Design [ao] creative studio accompagné de l’équipe de recherche objets-data d’Orange Xdlab, sont de retour afin d’expérimenter leur atelier Datapics auprès du public de Villette Makerz.
 Qu’est-ce que Datapics ?

Datapics, c’est un atelier qui sensibilise aux données numériques, qui souvent nous paraissent lointaines et inaccessibles, pourtant elles nous entourent et façonnent nos quotidiens. Grâce à leur matériauthèque ambulante les participants peuvent raconter leurs histoires et appréhender les traces numériques qu’ils créent au quotidien.

On vous retrouve quand ?

On se retrouve le 17 et 18 mars chez vous à Villette Makerz ! En attendant, retrouvez-nous sur notre instagram et sur facebook

Line de Carné et Camille Courlivant.
Retour en images des précédents ateliers datapics !

Avatar 3D

Lors du Comic Con qui s’est déroulé à la Villette du 27 au 29 Octobre, SUCH a décidé de sortir le grand jeu et a installé son scan 3D chez nous à Villette Makerz. 

Le scan 3D fait son grand retour le week-end du 9 au 10 décembre de 14h à 19h, pour le plaisir des plus grands et des petits aussi. Le concept ? Préparez votre plus beau sourire et la plus magique des poses. Prenez place… Et repartez avec votre doppelgänger (double) numérisé ! 

 

Chantier Participatif Youth We Can

La 1ère édition du Festival Youth We Can! Vise à valoriser et promouvoir les actions de la jeunesse en faveur d’une croissance durable et inclusive. Dans une démarche positive, ludique et pragmatique, des expositions et animations variées auront pour objectif de donner aux jeunes les moyens de devenir acteurs du changement, chacun à leur échelle. Cette édition est co-organisée par Convergences et le programme Jeun’ES de l’Avise, avec le support des autres organisations du Collectif Youth We Can! et d’autres partenaires engagés pour la jeunesse.

Tchak Poum Miam !

Dans le cadre du Festival Jazz à la Villette, Villette Makerz a donné carte blanche à Pousse-Pousse Production et Ghost Rhythms pour la création d’un évènement original : Tchak Poum Miam !


Ces deux associations, qui ne vivent que pour et par le jazz, ont donné naissance à Tchak Poum Miam : un mini festival accessible à tous et à toutes, pour se faire rencontrer et fusionner plusieurs disciplines artistiques dans une mouvance Jazz.
L’occasion de rencontrer des artistes de différents milieux, avec pour passion commune, le Jazz, et cette envie d’en décloisonner les frontières. Le Jazz devient film, il laisse place à l’interaction, le jazz devient un espace de réflexion et même…un concept culinaire !

 

Massage sonore par Marco Quaresimin.

POUSSE-POUSSE PRODUCTION

Pousse-pousse Production a été créé dans le but d’aider les artistes à se produire dans de bonnes conditions, promouvoir les musiques créatives à Paris et organiser des événements conviviaux, propices aux échanges et aux rencontres. 

GHOST RHYTHMS 

Ghost Rhythms est un groupe de jazz qui explore depuis dix ans une intuition dickienne : un autre présent est possible, et nous y avons accès en manipulant notre propre perception du temps grâce à la musique. Convoquant les fantômes de la musique classique et répétitive, du jazz contemporain et du rock progressif, le groupe a notamment proposé Madeleine, une nouvelle bande-originale pour le Vertigo d’Alfred Hitchcock. 

Festival Art’press Yourself !

Art’Press Yourself vous a donné rendez-vous en septembre et en octobre lors de ses APY Creative Talks, chez nous à Villette Makerz… Une petite mise en bouche avant son grand festival “Art’press Yourself : Back to the Afro future” qui sest déroulé le 3 et 4 novembre dernier. 
APY Creative Talks, qu’est ce que c’est ?

Du Vendredi 29 Septembre au Dimanche 1er Octobre, Villette Makerz deviendra un espace de réflexion et d’échange autour de la CULTURE AFRO-URBAINE. On vous invite à venir découvrir des animations pédagogiques et ludiques dédiés à la créativité et à l’innovation dans les domaines de la mode et de l’art visuel.